10-14/07 (d.16-20) Croatia

1 - drapeau France
Jour 16 (vendredi 10/07)
Rijeka –> Lopar (Rab)

Avant de quitter Rijeka, je passe par l’office du tourisme, non loin de l’hostel, dans la zone piétonne pour y trouver éventuellement des drapeaux croates pour ma collection. Ils n’en ont pas mais m’orientent vers des magasins dans la galerie marchande voisine où j’en trouve en effet.
En revenant à mon vélo, je vois d’autres cyclotouristes, George (23) et Lukas (21), 2 ingénieurs en génie civil de république tchèque qui font l’aller-retour pendant 2 semaines entre Brno et la Croatie. Nous discutons ensemble avant que je parte.
20150710_113808_HDR 20150710_115428_HDR
Je quitte la ville par un tunnel pas très rassurant dont je sors dès la première sortie pour la route côtière. Je longe les impressionnants chantiers navals de Rijeka puis arrive vers Bakar où des jeunes Croates me dépassent en m’encourageant. Ils s’arrêtent quelques mètres plus loin et m’attendent. Quand je les dépasse ils me tendent une petite bouteille de Coca-Cola que je refuse mais ils insistent. Après tout un cadeau ça ne se refuse pas. C’est ce genre de petit geste qui fait un grand plaisir.
20150710_121507_HDR 20150710_121928_HDR 20150710_123631_Pano
Je longe alors la baie de Bakar (cuivre en croate) sur une quinzaine de kilomètres. Bakar est un port qui est l’un des terminaux du port de Rijeka, plus important port du pays.
Je m’arrête ensuite à une station servie pour remplir mes bouteilles d’eau. Les stations croates ont ceci de très bien qu’elles ont toutes une pompe à air et à eau en libre-service et quasi tout le temps en bon état de marche, pour mon plus grand bonheur.
20150710_131054_HDR20150710_131404_Pano
Après une trentaine de kilomètres, j’arrive au pont qui relie l’île de Krk au continent. Je passe les barrières de péage sans payer. Il s’agit du second plus long pont en arc en béton du monde, d’une longueur de 1430m avec 2 arches de 390 (plus longue du monde jusqu’en 1997) et 244m. Il fut inauguré en 1980 sous le nom de pont de Tito.
20150710_142103_HDR
L’île a par endroit très peu de végétation, avec un paysage quasi lunaire assez dépaysant !
Je roule en direction de Baska, la ville portuaire à l’extrémité Est de l’île.
Je roule sur une piste cyclable séparée de la route entre Krk et le port du Punat où je m’arrête pour faire une visite à Mario, mon compagnon de chambrée de la veille à Rijeka qui m’a dit qu’il y travaillerait. Je ne trouve pas son bar qui ne semble pas exister et dont il ne connaissait pas le nom exact avant son premier jour de travail saisonnier.
Néanmoins, par les serveurs du restaurant où je prends une pizza et une verre de vin blanc de l’île, j’apprends que la liaison en ferry indiquée sur mes cartes Michelin n’existe plus et que je dois faire demi-tour vers Valbiska, un petit port. Je positive en me disant que je me suis économisé 30km aller-retour pour rien.
J’arrive au port vers 19h30 soit une bonne heure avant que le ferry ne parte. Je patiente tranquillement sur le quai devant les quelques voitures, surtout étrangères, en fait, beaucoup de touristes viennent de Pologne, de République Tchèque, d’Italie, d’Allemagne ou d’Autriche.
20150710_194117_HDR 20150710_194643_HDR 20150710_203703_Pano
1h30 de traversée plus tard, j’arrive sur l’ïle de Rab. La nuit est déjà tombée. Le serveur qui me remplit mes bidons d’eau me conseille une petite crique au bout de la promenade. J’inspecte les lieux mais des promeneurs se baladent encore. Et on m’a dit que l’amende pour camping sauvage est de 250€. Trop « risqué ». Je fais donc quelques kilomètres de plus jusqu’au camping San Marino, du nom de ce tailleur de pierres natif de l’île de Rab qui fonda Saint Marin, plus vieille république du monde. Le camping est plein à craquer, jamais vu une telle densité. Je trouve un petit coin à côté de mobile-homes où installer ma tente aux environs de 23h00, cuisine du riz et m’endors bien facilement après ces 85km…
20150710_224626_HDR 20150711_000350

Jour 17 (samedi 11/7)
Lopar -> Novalja

Mon planning change. Je réduis la durée des étapes au vu du dénivelé. La Croatie est magnifique mais si vallonnée!
3000m en 3 jours parfois à plus de 10 %
Ce samedi est ma plus courte distance jusqu’à Novalja, haut-lieu de la vie nocturne croate. Obligé de m’y arrêter pour un samedi (soir). J’ai de la chance, il reste encore un lit dans un dortoir d’un hostel.
20150711_081935 20150711_120023 20150711_123130 20150711_131844 20150711_141250 20150711_151655_Pano 20150711_154220 20150711_161304
Après avoir fait des courses au supermarché du coin, je me cuisine un plat de pâtes, nourriture du cycliste par excellence, et je fais le début de soirée avec mes compagnons de chambres, 2 Anglais et3 Mexicains sur la terrasse devant le coucher de soleil. Mais la fatigue du vélo se fait sentir et je tombe de sommeil. Je ne verrai pas la plage de Zrce, l’Ibiza croate, sans doute une bonne chose pour repartir en forme.
20150711_171744_Pano 20150711_203837

Jour 18 (dimanche 12/7)
Novalja -> Zadar

Le matin, je prends un petit bain de mer avant de partir vers Zadar.
Je quitte Novalja et passe sur la route à côté des clubs de Zrce!
Je quitte alors la route principale pour une plus petite route côtière que Viamichelin conseille au vélo. Un choix judicieux car je croise très peu de voitures et les paysages sont magnifiques et le terrain assez sportif !
20150712_104819 20150712_121534 20150712_125221
Après 13h je passe la petite ville de Pag et choisis encore un itinéraire bis qui longe des marais salants.
Je continue jusqu’au bout de l’île que je quitte par un autre pont en arc.
Je longe un peu la côte avant de couper des forêts par une route parfois assez pentue.
Sur la route je m’arrête acheter des fruits et légumes à un des nombreux commerces en bord de route, quelque chose d’assez commun en été et dans ces pays, en fait.
20150712_145204 20150712_152456 20150712_155437
Quand j’explique mon voyage à la vendeuse elle appelle sa fille qui est journaliste et me fait cadeau des quelques tomates, poivron et pêches que j’ai choisis. J’apprécie ce geste!
20150712_163100

Après 79km, j’arrive après 17h à Zadar et m’installe dans l’hostel où il reste un lit.
Le soir je sors en ville avec des amis. Même si c’est dimanche, il y a du monde.
20150713_001456
Nous allons même dans un bar situé dans un parc, un ancien lieu de stockage de la glace qui servait aux pêcheurs à conserver leurs poissons frais. Un cadre très joli!

Jour 19 (lundi 13/7)
Jour de pause à Zadar

Après 1468km, je décide de rester un jour de plus à Zadar pour une journée plage et repos que je passe avec mon compagnon de chambrée français et 2 Allemandes. L’hostel étant complet je dois déménager et prendre une chambre chez l’habitant qu’on me conseille. Le soir en rentrant je m’aperçois qu’un groupe de Belges wallons croisés quelques jours plus tôt à Novalja dans la rue partage le même appartement. Le monde est petit parfois!
Un repos de bon augure pour l’étape du lendemain qui s’annonce comme la plus longue, jusqu’à Split…
20150713_140019_Pano 20150713_172604

Jour 20 (mardi 14/7)
Zadar -> Podstrana (Split)

Je longe toujours la côte.
Route assez plate et agréable malgré le trafic.
Encore un pont en arc pour arriver à Sibenik. Des gens y font du saut à l’élastique au sommet.
J’y achète rapidement de quoi grignoter. Mais j’ai peu faim. En fait la chaleur coupe l’appétit, malgré les efforts. Je pense surtout à boire.
20150714_105513 20150714_122309 20150714_130227
Je passe ensuite une montagne assez difficile mais la descente qui suit est superbe. J’arrive alors sur Trogir, petite ville portuaire avec de nombreux yachts à quai. J’y achète quelques souvenirs. Je continue vers Split qui est encore à 30 km environ. J’y entre via une route à plusieurs voies qui ressemble un peu à une autoroute. Je passe alors par le centre-ville pour voir rapidement les ruines du palais classé à l’Unesco.
20150714_173058_Pano 20150714_175958_HDR 20150714_192746 20150714_195537_Pano
Encore une quinzaine de km jusque chez mon hôte du soir qui habite une localité plus au sud. Je roule un peu « de nuit » avec les lumières allumées sur cet axe assez emprunté.
Après quelques courses au supermarché du coin, je cuisine un repas que nous partageons.
Un bon plat de pâtes pour récupérer de ces 163km
Record personnel battu en cette fête nationale. Assez fier d’avoir roulé autant que les coureurs du tour de France pour un d+ de 1200m quand même !
20150714_205950 20150714_231128 20150715_010447


GB

Day 16 (friday 7.10)
Rijeka -> Lopar (Rab island)

Before leaving Rijeka, I go to the tourist office, not far from the hostel, in the pedestrian zone to eventually find Croatian flags for my collection. They do not have any but advice me to go to the shops in the shopping mall next door where I find some indeed.
Returning to my bike, I see other cyclists, George (23) and Lukas (21), two civil engineers from the Czech Republic who make a 2 weeks round trip between Brno and Croatia. We discuss together before I leave.
I leave the city by a scary tunnel which I get out of at the first exit for the coastal road. I cycle along the impressive shipyards of Rijeka and Bakar where a car of young Croats encourage me. They even stop a few meters away and wait for me. I am surprised and don’t know what to expect but then when I approach their car they just offer me a small bottle of Coke that I refuse but they insist. After all a gift that can not be refused. It is this kind of small gesture that makes a great pleasure.
I then go along the Bay of Bakar (copper in Croatian language) for 15 kilometers. Bakar is a port that is one of the terminals of the port of Rijeka, the country’s largest port.
I then stop at a petrol station to fill my water bottles. The Croatian stations have this particular thing that they all have an air pump and water self-service and virtually all the time in good condition, to my delight.
After 30 kms, I reach the bridge that connects the island of Krk to the mainland. I pass toll gates without paying. This is the second longest concrete arch bridge in the world, 1430m long with two arches of 390m (longest in the world until 1997) and 244m. It was inaugurated in 1980 under the name “Tito bridge”.
The island has very little vegetation, with an almost lunar landscape that is pretty exotic!
I cycle towards Baska, the harbour city on the eastern tip of the island.
I ride a separate bike lane of the road between Krk and the port of Punat where I stop for a visit to Mario, my room-mate of the last night in Rijeka who said he would work there. I can not find his bar which does not seem to exist and he did not know the exact name before his first day of seasonal work.
Nevertheless, in the restaurant where I eat a pizza and a glass of white wine from the island, I learn from the waiters that the ferry connection indicated on my Michelin maps no longer exists and I have to turn back to Valbiska, a small port. I think positive, telling myself that at least I saved a 30km round trip for nothing.
I arrive at the port around 19:30, an hour before the ferry leaves. I wait quietly on the platform in front of a few cars, mainly from abroad, in fact, many tourists come from Poland, Czech Republic, Italy, Germany or Austria.
After a 1h30 cruise, I arrive on the island of Rab. The night has already fallen. The waiter who fills my water bottles advises me a small cove at the end of a sea-side promenade. I inspect the premises but walkers are still walking. And since I was told that the fine for free camping is 250€, I find it too « risky ». So I make a few more kilometers to the campsite San Marino, named after the native stone mason from the island of Rab who founded San Marino, the oldest republic in the world. The campground is packed, never seen such a density! I find a little corner next to mobile homes where I pitch my tent around 23:00, cook some rice and fall asleep very easily after these 85km…

Day 17 (aturday 7.11)
Lopar -> Novalja

My planning changes. I reduce the distances because of the uphills. Croatia is magnificient but so hilly!
3000m in 3 days sometimes with over 10 %
This saturday is my shortest leg until Novalja, the Croatian Ibiza. A must do on a saturday (night). I am lucky, there’s still a bed available in a dorm of an hostel.
After some shopping at the nearby supermarket, I cook some pastas, the typical cyclist meal and I join my flatmates (2 Englishmen and 3 Mexicans) for a pre-party on the balcony. But I feel tired from the cycling and finally fall asleep. I won’t see Zrce beach, the Croatian Ibiza, probably a good thing to leave fit.

Day 18 (sunday 7.12)
Novalja -> Zadar

In the morning, I take a little swim in the sea before heading to Zadar.
I leave Novalja and cycle on the road next to the clubs of Zrce!
I then leave the main road to a small coastal road that Viamichelin advised. A good choice because I come across very few cars and landscapes are beautiful and the track is sometimes quite sporty!
short after 13 I pass the small town of Pag and chose another alternative route that runs along salt marshes.
I continue until the end of the island that I leave on another arch bridge.
I cycle along the coast and cut through forests, sometimes on rather steep roads.
On my way I stopped to buy fruits and vegetables at one of the many roadside shops, something quite common in summer and in these countries, in fact.
When I explain my trip to the saleswoman she phones her daughter who is a journalist and offers me the tomatoes, peppers and peaches I have chosen as a gift. I appreciate the gesture!
After 79km, I arrive after 17h in Zadar and installs myself at the hostel where they still have a bed available in a dorm.
At night I go into town with some hostel residents. Even if it’s Sunday, it’s crowded.
We even go to a bar located in a park, an old storehouse of ice that helped fishermen to keep their fresh fish. A beautiful setting!

Day 19 (Monday 7.13)
Day off in Zadar

After 1468km, I decide to stay one more day in Zadar for a beach and rest day that I spend with my French hostel roommate and 2 German girls. The hostel is fully booked so I have to move out and find a room at the inhabitant that the hostel advised me. In the evening after I come back to the flat I meet a group of Walloon Belgians hat I met a few days earlier in Novalja in the street! We now share the same apartment. Small world sometimes!
A good rest day before for the next leg which should be the longest so far, until Split…

Day 20 (Tuesday 7.14)
Zadar -> Podtsrana (Split)

I keep following the road along the coast.
The route is pretty flat and pleasant despite the traffic.
I pass another arch bridge to reach Sibenik. Some guys are doing bungee jumping on the top of it!
I quickly buy some snacks for lunch. But I have little hungry. In fact the heat cuts the appetite, despite efforts. I just focus on drinking.
I then pass a difficult mountain but the downhill following it is superb. I arrive in Trogir, small harbour town with many yachts docked. I buy some souvenirs in one of the many souvenir shops. I continue to Split which is still about 30 km. I enter through a multi-lane road that looks a bit like a motorway. Then I go to the city center to quickly see the ruins of the Diocletian palace, classified at Unesco. Another 15 km far from my host who lives in a town further south. I cycle a bit at « night » with the lights on, on this heavy traffic road.
After some shopping at the local supermarket, I cook a meal that we share.
A good dish of pasta to recover after these 163km
Personal best beaten on this Bastille day. Quite proud of having driven as much as the professionals of the Tour de France for 1200m uphill anyway!

2 réflexions sur “10-14/07 (d.16-20) Croatia

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s