08/7-10/7 (d.13-15) Italia #3 & Slovenia

1 - drapeau France
Jour 13 (mardi 07/7)
Venise -> Sindacale (62 km)

Je quitte Venise avec un bateau qui part du quai tout proche du bâtiment de mon hôte. Un vrai soulagement de ne pas avoir à le porter pour passer les ponts par-dessus les canaux de la ville, une tâche vraiment difficile.
Mon bateau part après 15h pour 45minutes de traversée jusqu’à l’île où je m’étais baigné la veille et le port de Treporti.
Sur le bateau je discute avec Beppe, un retraité italien qui rentre chez lui après avoir rendu un service à une connaissance. Il me propose de me faire gagner une vingtaine de kilomètres en m’emmenant dans sa camionnette jusqu’à Jesolo. J’hésite mais refuse. Il fait beau et j’ai envie de rouler !

20150707_151406_HDR 20150707_165526_HDR
Je longe donc le nord de la lagune de Venise jusqu’à Lido di Jésolo. Dans un rond-point, voulant aller tout droit, je me fais doubler par une voiture qui tire une caravane. Celle-ci tourne brusquement à droite et la caravane me touche. Mes sacoches latérales sont arrachées et mon coude frotte. Je freine en catastrophe et me déporte sur la droite. J’observe alors le véhicule partir sans s’arrêter. C’est allé si vite que je n’ai pas eu le temps de noter la plaque, simplement vu que c’était un touriste suisse immatriculé dans le canton de Vaud (Lausanne ?). Plus de peur que de mal, avec de la peau arrachée à mon coude gauche. Mais cela me rappelle qu’il faut toujours rester vigilant.
Superstitieux, je me dis que ce 13ème jour ne m’a pas porté bonheur…
Un peu choqué et déçu, je continue malgré tout à rouler et après une soixantaine de kilomètres et avoir longé quelques canaux à travers les champs je cherche un endroit tranquille pour camper. Je passe une barrière à la sortie d’un village de Concordia et trouve un bois au milieu de champs de maïs. J’y installe ma tente, me douche, cuisine, dîne et m’endors sous un ciel étoilé.

20150707_183212_HDR 20150707_190317_HDR 20150707_192808_HDR 20150707_210245_Pano

Jour 14 (mercredi 8/07)
Borgoforte -> Trieste (97 km)

Sortant de ma tente en camping sauvage dans un bois au milieu des champs au petit matin pour satisfaire un besoin naturel je me fais repérer par Teresa qui rôde à 8h du matin dans sa « prrraillevette prrroperretie ».
Elle menace d’appeler la police et me demande de déguerpir le plus vite possible, reste 50 minutes le moteur allumé de son gros 4×4 et se plaint que je la mette en retard pour son travail, m’observant remballer et m’escorte ensuite à travers champs jusqu’à la route….
Certaines personnes accordent décidément bien plus d’importance à leur propriété qu’aux êtres….
Je prends un petit-déjeuner à la terrasse d’un bar du village.
20150708_085203 20150708_091020_HDR
Plus de piste cyclable mais la SP42 puis la SS14 jusqu’à Trieste.

20150708_115734_HDR 20150708_124431_Pano 20150708_125103_HDR
Quelques montées m’offrent un panorama magnifique sur l’Adriatique et l’Istrie que j’aperçois à environ 20km au loin. J’y serai le jeudi soir, quittant la zone €.
20150708_181917_HDR 20150708_184649_HDR
Retrouvant cette monnaie au Montenegro et je l’espère en Grèce à la fin du mois…
L’entrée à Trieste se fait par la route qui longe la plage. Je suis bien content d’être à vélo car je dépasse toutes les voitures des gens qui quittent la plage en soirée sur environ 2 kilomètres!
Un orage pleins de tonnerre et de foudre éclate le soir après mon arrivée chez mon hôte qui me prépare un magnifique poulet au lait de coco avec du riz! Ensuite c’est promenade en ville by night.
20150708_193738_Pano 20150708_211838 20150708_233213_HDR

Jour 15 (jeudi 9/07)
Trieste -> Rijeka (86 km)

Le ciel se dégage rapidement pour une nouvelle journée chaude. Après une grosse ascension pour quitter l’Italie +500m sur 10 km, j’arrive à la frontière slovène.
20150709_141342_HDR 20150709_145125_HDR 20150709_145148_Pano 20150709_152643_HDR 20150709_154519_HDR
Je traverse 2 frontières en 1 seule journée! Seulement 15km en Slovénie mais une bonne impression pour ce pays avec des routes qui semblent de meilleure qualité qu’en Italie. Les gens sont aimables lorsque je leur demande la direction vers une petite ville afin d’éviter la route principale. Je longe une voie de chemin de fer sur un chemin non goudronné et très calme.
Ma route passe par des forêts et l’ombre des arbres fait baisser la température à un « petit » 30°C.
20150709_165149_Pano 20150709_171218_HDR
Je passe ensuite un second poste frontière où les douaniers slovènes sont les premiers à me demander mon passeport. En voyant ma bouteille rempli d’un liquide jaune, ils plaisantent en me demandant si c’est du vin !
20150709_172919_HDR
Parti pas très tôt je m’arrête seulement à Rijeka 2ème ville du pays après 86km vers 20h30 et partage un dortoir avec 2 Polonais et 1 Croate. Un des 2 Polonais qui voyagent ensemble en auto-stop est alité et m’explique qu’il sort de l’hôpital après avoir été brûlé par le soleil en attendant des voitures et me montre ses pieds en effet bien rougis !
20150709_192337_HDR 20150709_202429_Pano 20150709_212014_HDR 20150709_212445_Pano

Après une bonne douche, je sors en ville et trouve un bon restaurant qui sert du poisson, spécialité qu’on m’a conseillée.
20150709_233724_HDR

Les îles de Krk et Pag attendront ce vendredi !


GB

Day 13 (Thursday 7.07)
Venice -> Borgoforte

I leave Venice with a boat that goes from a quay, very close from the building of my host. A real relief as I don’t have to push my heavy bike to pass any bridge over the canals of the city, a real hard task.
My boat leaves after 3pm for 45 minutes cruising until the island where I went swimming the day before and the harbour of Treporti.
On the boat, I chat with Beppe, an Italian pensionist who goes back home after helping a friend. He offers to give me a lift to save me 20km, taking me and the bike in his van until Jesolo. I hesitate but I refuse. It’s nice weather and I want cycle !
I cycle along the north end of Venice laguna until Lido di Jésolo ; In a roundabout, I want to go straight and get overtaken by a car that pulls a caravan. This one turns suddenly on the right and hits me. My left side panniers are taken away and my elbow scratches the caravan. I brake and go on my right. I see the vehicule driving away without stopping.
It went all so quick that I couldn’t take the number, just noticing that it was Swiss, from Vaud (Lausanne ?). More fear than damage, some skin burnt on my left elbow. This reminds me that I should always be careful.
Supersticious, I say to myself thatthis 13th day wasn’t a lucky one.
A bit shocked and disappointed, I keep cycling and start to look for a place and after 60km and cycling along canals in the fields I look for a quiet place to camp. I pass a barrier out of a village of Concordia and find a small forrest in the middle of corn fields. I set my tent, have a shower, cook, eat and fall asleep under a sky full of stars.

Day 14 (Wednesday 7.08)
Borgoforte -> Trieste

Going out of my tent, wild camping in a small forest in the middle of the fields to satisfy a natural need I get seen by Teresa who’s driving in the middle of nowhere at 8am in her « prrrivate prrroperrty ».
She threatens to call the police and asks me to get out as quick as possible, staying 50 minutes with the engine on of her big SUV and complains that she’s late for work, observing me packing my things and escorting me through the fields until the road…
Some people care much more about what they own rather then about other people…
I have breakfast at the terrace of a bar of the village.
No more bicycle lane for the day but SP42 and SS14 until Trieste.
Some uphills offer me a great view over the Adriatic sea and Istria which I sea about 20km away. I’ll be there on thrursday evening, leaving the € zone.
Catching up again with this currency in Montenegro and hopefully in Greece at the end of the month…
The entry to Trieste is on the road that goes along the beach and I’m quite happy to cuycle as I can overtake all the cars of people who are leaving the beach in the evening on about 2 kilometers!
A storm full of thunder and lightnings hits shortly after my arrival at my host who cooks a great coconut milk chicken with rice! After dinner it’s a walk in town, by night!

Day 15 (Thursday 7.09)
Trieste -> Rijeka

The sky gets quickly clear for another hot day. After a hard uphill road to leave Italy +500m over 10km I reach the Slovenian boarder.
2 boarders crossed in only 1 day ! Only 15km through Slovenia, but a good feeling about this country with roads that look in better shape than in Italy. People are kind when I ask them my way towards a smaller town in order to avoid the main road. I cycle on a very quiet dirtroad that goes along a railway. My route goes through forrests and the trees shadow lowers the temperature to a « small » 30*C.
Gone not very early I finally only end in Rijeka, 2nd biggest city of the country after 86km around 8:30pm and share my dorm with 2 Polishmen and 1 Croatian. One of the two Polishmen who travel together, hitchhiking is on his bed and explains me that he came back from the hospital after having been burnt by the sun whilst waiting for a car. He shows me his feet which indeed are very red !
After a nice shower I go out in town and find a good restaurant which serves fish, local specialty which someone recommended me.
Krk and Pag islands will wait for Friday !

3 réflexions sur “08/7-10/7 (d.13-15) Italia #3 & Slovenia

  1. Bonsoir Alexis,

    Je te suis quand je le peux, et mon admiration pour ton projet se consolide de jours en jours.
    Pour cette accrochage avec une caravane, c’est vrai que des chauffards sévissent partout, et c’est vrai que le cycliste est souvent considéré comme un empêcheur de soigner son champignon. J’ai de mauvais souvenirs de l’époque où je pratiquais beaucoup de vélo.
    Mais l’essentiel est de continuer de prendre du plaisir dans ta très belle aventure. La gentillesse de gens rencontrés au gré de ton voyage sont des signes beaucoup plus importants, témoignant que notre chère planète bleue n’est finalement qu’un grand village où nous sommes tous frères.
    Et ton périple, à partir de cet envoi, devient pour moi un intéressant cours de géographie traitant de pays que je ne connais pas.
    Question technique:
    Quels sont les braquets que tu utilises?

    Merci pour ces instants de rêve que tu nous offres.
    Claude Diringer.

    J'aime

    1. Merci Claude. Effectivement, je ressens beaucoup de fraternité. Frustrant de ne pas pouvoir plus communiquer avec beaucoup d’entre eux faute de parler une langue commune. Plus j’avance et moins les gens parlent l’Anglais, surtout dans les campagnes.
      Mais on trouve quelques moyens d’échanger, google traduction sur le smartphone par exemple que j’utilise beaucoup ici en Turquie…

      Réponse tardive mais réponse quand-même:
      J’ai 3 plateaux (26/36/48 dents) et 10 pignons (de 11 à 34 dents).
      Je n’ai jamais trop fait attention à ça car ça vient plutôt naturellement mais ta question m’a forcé à regarder ce que je tirais. Ça varie évidemment en fonction du relief, mais je dirais qu’en général j’aime bien tirer du 36/16 donc un braquet de 2,25. En (forte) montée je me mets presque en choucroute évidemment, donc plutôt du 26/32 = 0,81.

      J'aime

      1. Bonsoir Alexis,

        Moi aussi je viens de tarder à te répondre.
        J’attendais une nouvelle page de tes belles aventures.
        J’avoue que je m’impatiente un peu depuis le 5 août.
        Je pense que tu as dépassé la Turquie.
        Comment sont les routes?
        Et comment es-tu accueillis par les populations que tu rencontres?
        Je pense que tu es quelque-part sur la route de la soie.
        Et je crois que mettre ses pas dans les traces de Marco Polo doit produire une émotion certaine!

        Amitiés et mes meilleurs vœux pour la poursuite de ta belle aventure,
        Claude Diringer.

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s